Avec l’investiture de Donald TRUMP en tant que 45 ième président des États-Unis le 20 janvier il y a une question que peu de gens se posent mais qui reste tout de même essentielle.

Que vont devenir nos données ?

Même si, comme je l’entends régulièrement de la part de certains clients :  »Je n’ai rien à cacher », les données en elles-mêmes n’ont pas forcément beaucoup d’importance aux yeux d’un certain nombre de personnes, mais en dévoilent beaucoup plus que nous le pensons. Plus une entreprise collecte des données, plus elle en apprend sur vous, combien vous êtes, quels sont vos petites habitudes, quel est votre opinion politique, la stratégie et les données de vos entreprises… Je pourrai vous citer de nombreux exemples qui permettent grâce aux données collectées de définir un profil type.

Quand nous savons qu’aux États-Unis sur la confidentialité des données la politique est simple, tout ce qui est américain est protégé par des lois même si cela s’est avéré être une supercherie ces dernières années avec le programme PRISM de la NSA. Pour ce qui est des données extérieures aux États-Unis dans ce cas de figure, c’est  »Open Bar ». Vos données peuvent être exploitées sans aucun recours possible contre les USA.

Avec l’arrivée de Trump au pouvoir et son protectionnisme américain il faut se douter que dans ce cas de figure on passera plus de la protection de vos données à l’exploitation de vos données malgré l’accord-cadre signé avec l’Europe qui est censé nous protéger contre cela et ce serait bien la première fois que les États-Unis respecterait un accord :0)

Avec le tout Cloud, les objets connectés, les systèmes vocaux, l’empreinte digitale et maintenant l’empreinte rétinienne on pourrait presque penser qu’il s’agit de science fiction mais il est vrai que nous donnons toutes les données pour qui sait, dans un futur proche, avoir un parfait clone de nous-mêmes. La question n’est pas de savoir ce que l’on peut faire de ses données aujourd’hui mais également ce que l’on peut en faire demain avec de nouvelles technologies, de nouveaux dirigeants et de nouveaux enjeux politiques et économiques.

Quels sont nos recommandations ?

Sans rentrer dans la psychose, voici pour notre part les 4 règles de base à appliquer.

  1. Ne jamais mettre tous les œufs dans le même panier : Créez votre boîte mail chez un fournisseur, stockez vos données chez un autre…
  2. Même si les solutions ne sont pas nombreuses, privilégier les solutions françaises au maximum, même si on est également espionné, au moins ça reste en famille :0)
  3. Assurez-vous que les données que vous stockez ne sont pas hébergées en dehors du territoire français, vous allez me dire plus facile à dire qu’à faire.
  4. Si vous mettez des documents importants dans le Cloud essayer au maximum de crypter vos fichiers pour qu’ils ne puissent pas être exploité par un tiers.
0
0

0
0
0